Hérésie

Télécharger PDF Télécharger PDF

Une hérésie désigne le crime de pensée qui consiste à s’écarter du dogme catholique. C’est un devoir chrétien de tuer un hérétique ou de le faire abjurer, l’abjuration débouchant le plus souvent sur la mort.

Hérésie vient du grec « haíresis« , formé à partir du verbe grec « haireo » qui veut dire « choisir ». Etymologiquement, une hérésie est donc un choix, une préférence pour une idée ou pensée.

Dans l’Antiquité, une haíresis désignait simplement une école de pensée, de philosophie. Le jardin d’Épicure est un exemple connu de haíresis.

La persécution et mise à mort des hérétiques nous rappelle que le pouvoir catholique punissait le fait de choisir. Il n’y a qu’une seule Vérité, celle livrée par l’Eglise catholique, et tout chrétien est sommé d’avoir une foi absolue et aveugle en ce dogme unique sous peine de torture et d’exécution.

En 529, l’empereur chrétien Justinien force les païens à se convertir et ferme les dernières écoles de philosophie d’Athènes. La philosophie athénienne s’éteint avec Proclus, Diogène, Damascius et Simplicus, effondrant toute une partie de l’identité européenne.

La persécution des hérésies a été un élément fondamental dans la déculturation de l’Europe, empêchant toute nouvelle idée, paralysant la science, l’art, la politique et la philosophie pendant des siècles.

Barre latérale