Islam

L’islam (en arabe : الإسلام ; Alʾislām, « la soumission ») est une religion abrahamique s’appuyant sur le dogme du monothéisme absolu (tawhid) et prenant sa source dans le coran, considéré comme le réceptacle de la parole de Dieu (الله, Allah) révélée, au VIIe siècle en Arabie, à Mahomet, proclamé par les musulmans comme étant le dernier prophète d’Allah.

L’islam est le fils aîné du christianisme

  • L’islam n’a pas généré plus de conflits entre chrétiens et musulmans que le christianisme n’a apporté de guerres de religions, que ce soit au début de la christianisation avec les différents évêques (arianisme, église nicéenne, etc) ou dans les guerres de religion entre chrétiens au XVIe siècle.
  • A la fin de la reconquête de l’Espagne par le christianisme, les seigneurs chrétiens ont expulsé les juifs, mais ont gardé les convertis à l’islam pendant un siècle avant d’expulser ceux qui étaient toujours musulmans. L’islam était donc apparemment moins gênant pour les chrétiens que le judaïsme, alors même que les chrétiens venaient de libérer la péninsule ibérique d’une domination musulmane de plus de 7 siècles.
  • Les chrétiens ont très longtemps appelé les musulmans « mahométans ». Les chrétiens intégristes continuent d’appeler les musulmans « mahométans ». Ce terme est un indice supplémentaire montrant que l’islam leur apparaît simplement comme une secte rivale avec un autre gourou que Jésus, mais partageant un tronc commun. C’est Voltaire, anti-chrétien notoire, qui semble avoir été le premier à préférer le terme d’islamisme à la place de « mahométisme ».
  • Les musulmans ne se placent que comme les successeurs des chrétiens, dont ils reconnaissent le Christ comme un de leurs messies et reconnaissent une origine divine à tous les textes saints chrétiens. Jésus est reconnu comme un des prophètes de l’islam.
  • L’islam s’est répandu sur des terres pour la plupart déjà christianisées et réformées par un Empire romain chrétien qui avait détruit les temples païens et massacré les populations récalcitrantes. Arrivé en Espagne, les guerres entre sectes chrétiennes étaient si abominables qu’une bonne partie des seigneurs chrétiens se sont juste convertis à l’islam, ce nouveau christianisme qui leur promettait la paix et le pouvoir. La Russie a évité d’être musulmane uniquement en raison d’un monarque russe qui ne pouvait pas se passer de l’alcool. L’alcool étant interdit par l’islam, il préféra conserver l’ancien christianisme.
  • Les païens sont exterminés ou convertis de force alors que les juifs et les chrétiens sont considérés comme des cousins de foi tolérables : ils doivent juste s’affranchir de l’impôt de leur condition de dhimmis. Ainsi, le christianisme a eu beaucoup de fidèles chez les berbères de Numidie (plus ou moins l’actuelle Algérie) jusqu’au XIIe siècle.
  • Un grand nombre de chrétiens de Jérusalem ont construit de leur plein gré la grande mosquée que les envahisseurs arabes. La différence entre les différentes sectes chrétiennes s’affrontant et l’islam à l’époque était inconnu pour la plupart des populations, qui n’y ont vu qu’une autre forme de christianisme, ce que l’islam est fondamentalement.
  • L’église catholique a mis bien plus d’énergie à combattre le protestantisme qu’elle n’en a jamais mis à combattre l’islam. L’islam est juste un rival du pouvoir catholique, comme l’a été le protestantisme. Le catholicisme s’est d’ailleurs réconcilié avec les protestants en même temps qu’il a essayé de se lier d’amitié interconfessionnelle avec l’islam.
Télécharger PDF Télécharger PDF
Barre latérale